La Honda CB 350
La rentrée qui suit le printemps 68 est bien morne... La vie reprend son cours habituel, moi ceux qui n'ont jamais étévraiment habituels ! Mon père, de retour d'une longue mission, envisage de rouler de temps en temps en moto... Mais pas sur l'Ala Verde ! Il me propose d'acheter en commun un engin civilisé, et notre choix se porte sur le cheval de bataille nippon. Je ne suis pas très enthousiaste ; les motos japonaises n'ont pas encore conquis les vieux motards comme moi. La CB 350, d'ailleurs, n'est pas une belle moto, et ses solutions mécaniques sont approximatives. Mais elle roule, et elle a un démarreur électrique : fini le coup de talon ! Plus tard, avec mon ami Jean François, motard lui aussi, je l'équiperai d'un carrénage fabriqué maison. Nous l'avons acquise à l'automne 1968, et je la garderai jusqu'à mon premier salaire, en 1970.
1968-1970 Honda 350